Fin Mars et on repart…

Nous reprenons le clavier pour vous partager de nouveau nos aventures sur les routes.

Nous sommes donc repartis du sud ouest, il y a une semaine de ça, après un mois dans notre maison roulante ou nous avons un peu étouffé dans cette sédentarité forcée.

Nous avons été reçu par des amis remplis de générosité en commençant par @aire_sans_limite quand nous sommes arrivés à Toulouse en catastrophe, puis Jérome et Cynthia vous êtes des amours, les marraines des garçons, Manon et Laura, et merci aux parrains, Christophe pour cette soirée avec tes parents, Alex même si nous ne nous sommes pas vu très longtemps et enfin Damien pour cette soirée et pour la vue 😉 !!!

Nous en avons profiter aussi pour revoir la grand-mère de Jessica et les parents d’Anthony qui sont partis comme chaque année pour un voyage avec leur caravane jusqu’au 15 Août.

Nous y sommes nous repartons. Direction le Sud Est. Première étape, Lodève, chez Sandrine pour que les enfants se revoient et passer une bonne soirée tous ensemble.

Deuxième soirée, en Camargue, au Domaine de Montcalm, lieu paisible dans lequel nous nous étions arrêtés avec Camille en Janvier. Cette fois les lieux on été encore aménagés avec des tables de pique-nique et de nouveaux arbres ont été plantés.

dji_0176

Notre étape suivante, chez Anaïs, Seb et leurs garçons de «Famille et Découvertes » (vous pouvez découvrir qui ils sont sur Instagram) pour découvrir la région.

Nous arrivons vendredi après midi et nous récupérons Théo,leur fils aîné, qui souhaite nous faire découvrir un lieu a une dizaine de minute de chez lui, les gorges du Regalon.

Nous nous retrouvons a Mallemort pour le couché de soleil où Seb nous raconte l’histoire de ce coin de France le long de la Durance.

Nous avons prévu de passer le week-end avec cette famille. Samedi, nous prenons la route du barrage de Bimont, au pied de la sainte Victoire. Nous faisons une jolie randonnée jusqu’au barrage Zola.

Seb connaît un endroit sympathique du coté de Trets pour poser nos roues pour la nuit mais il nous prévient : « les 3 derniers kilomètres, c’est de la piste! Nous, pas de problème, ça passe ». Anthony n’est pas inquiet, nous avons une garde au sol assez importante pour passer. Aucun soucis, juste un passage ou il a fallu repasser la première car elle n’a pas voulu du premier coup. Allez, on prend son temps, on fait un démarrage en côte dans les graviers, avec nos 2,5 tonnes, Seb se demande ce qui se passe. Nous arrivons, doucement mais sûrement. Nous arrivons à l’ermitage Saint Jean Dupuy qui nous offre une magnifique vue sur les alentours, magnifique couché de soleil, belle soirée de rigolade et de discussions.

Nous nous séparons le lendemain après les visites d’une bergerie et d’une mièlerie.

2C315CC3-1D5C-4126-A149-6257871B906A

Nous nous dirigeons vers l’aire de service de Gémenos pour la nuit, il nous faut faire le vide et le plein des eaux.

Nous profitons de ce stop pour revoir notre amie Pris et partager deux repas en sa compagnie. Merci à elle pour les lessives et la douche chaude.

Anthony recontacte sa cousine Christine qu’il n’a pas vu depuis 20 ans. Elle nous reçoit et nous passons une agréable après midi avec elle et son compagnons, Jean Marc.

11117503-CCCE-4556-AD21-59EE38656D56

Nous trouvons un coin en pleine nature pour passer une nuit calme près du Muy.

Le jour suivant, nous passons la frontière Italienne mais vous en serez plus dans le prochain article…

Retour en urgence

Aujourd’hui pas de photo, juste des Mots.

Il y a 3 semaines, nous avons dû prendre une décision que personne dans ce mode de vie n’a envie de prendre : mettre entre parenthèse notre voyage tel que nous l’avons imaginé et façonné pendant plus d’un an.

La nouvelle qu’un être cher ne se sortira pas de sa bataille contre la maladie…

Le papa de Jessica était malade. Les aux revoirs avaient été difficile mais il nous avait encouragé à vivre notre rêve.

Tout le monde espérait un mieux, une guérison mais chaque pas provoquait d’autres problèmes jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de solutions. Face à cette finalité douloureuse, ceux qui restent pansent leurs blessures.

Nous avons tous des blessures, des êtres parties trop tôt qui nous manquent et qui nous font dire : merde, la vie est vraiment courte, il faut en profiter, croquer, ne pas laisser une miette.

Alors oui nous avons entendu lors de notre préparation : « mais vous aurez le temps de profiter à la retraite ».

Quel retraite ? Avec quelle santé? Nous faisons partie d’une génération qui arrivera à une pseudo retraite à 70 ans, sans avoir vu nos enfants grandir, ni même peut-être avoir pu profiter de nos petits enfants avant qu’un cancer ou une autre connerie nous emporte.

Alors soyons heureux et fiers de la vie que nous menons. Tout est possible, à partir du moment où nous décidons de Faire, de passer à l’action.

Nous avons déjà planifié notre retour sur les routes et la suite aussi se dessine.

Nous avons des envies, des rêves à réaliser.

Nos enfants aussi, à leur échelle nous font comprendre ce qu’ils désirent vivre. Alors sur la route, nous les ajoutons pour qu’ils soient tous les trois heureux, remplis de joie. Nous voulons faire en sorte qu’ils comprennent que tout est possible à partir du moment où on le veut vraiment.

Nous souhaitons Vivre tout simplement. Nous sommes nos propres guides. Pas question d’être ceux que l’on veut nous faire devenir. Nous savons réfléchir par nous même et avons le droit de vivre hors des sentiers battus.

On vous souhaite d’être heureux, de le rester et de profiter de celles et ceux qui vous entourent tant que vous le pouvez.

A très vite sur les différents réseaux pour nous suivre, nous découvrir, nous rencontrer.

Début de vie Nomade

Déjà une semaine que l’on est partie, le temps passe à toute vitesse lorsqu’on est libre d’en faire ce que l’on veut.

Cette semaine a été, comment dire, du grand lâcher prise!

Nous avons quitté la maison mardi dernier en fin de journée après avoir encore fait des allées venues entre box, déchèterie. Une fois le grand ménage fait, nous avons quitté notre domicile pour faire reprendre notre dernier véhicule puis direction notre nouvelle vie.

Notre van est devenue notre maison à temps complet, et l’emménagement ne sait pas exactement passé comme on le pensait. A première vue, il y avait à redire sur notre organisation, la sensation d’avoir encombré notre nouvel espace de vie. Il y en avait partout! Si bien, que l’on ne pouvait pas accéder à nos toilettes sèches et chaque geste de notre quotidien ressemblait à une partie de tetris.

Cela ne nous a pas empêché d’être heureux et de savourer notre départ.  

Première destination le lac de Salagou, arrivés après le coucher du soleil, nous y avons passé une nuit en pleine nature. Dès le réveil nous avons été émerveillé par le paysage qui s’offrait à nous et n’avons pas tardé à aller explorer les alentours. C’est un lieux de découverte et de jeux pour le plus grand bonheur des enfants. Nous avons crapahuté, sauté, grimpé, fait des ricochets, un beau moment en famille malgré les températures basses. Puis nous avons passé les deux nuits suivantes à Lodève petite ville proche du lac pour rendre visite à une amie.

Destination suivante qui s’est décidée au moment de partir, le pont du Gard. Nous avons profité de la basse saison pour déambuler sur les deux rives du site en toute tranquillité. Les enfants étaient en administration devant cette gigantesque construction romaine, période qu’ils découvrent depuis peu.

Pour clôturer cette semaine, nous avons rejoins les parents d’Anthony afin qu’ils récupèrent Jules et Adam pour quelques jours en Haute Savoie. C’est pour nous l’occasion de profiter de notre dernier pour une grosse semaine.

Cette semaine a surtout été une semaine d’adaptation à notre nouveau mode de vie et à la gestion de notre espace. Il nous reste encore quelques aménagements à réaliser dont nous vous parlerons la semaine prochaine.

La ville rose, de Saint Étienne à Saint Michel

Aujourd’hui, je vous emmène le temps d’un après midi à la découverte de la ville rose. Ce weekend, c’était le « World Instameet » organisé par la communauté d’instagrameurs de « igerstoulouse ». Une occasion pour cette édition de revenir aux bases d’Instagram en publiant uniquement des photos carrées.

C’est une façon sympa de découvrir des lieux, de les voir évoluer et aussi de faire des rencontres.

Départ avec la ligne B du métro toulousain depuis Borderouge, jusqu’à la station François Verdier.

img_9359

Un petit stop pour un petit peu d’histoire : qui était François Verdier ? C’est un héro de la résistance française de la seconde guerre mondiale, responsable de la résistance dans le sud ouest, torturé et assassiné par la guestapo en 1944. Un artisan le la paix connu sous le pseudonyme de Forain.

img_9361

 

Avant même la sortie de la station, je sens l’animation et la douce chaleur de cette belle journée d’automne.

img_9363

J’ai de l’avance alors je déambule le long de la rue de Metz et j’admire ses magnifiques façades.

img_9366

C’est l’heure : difficile de louper le monument dédié aux anciens combattants, lieu de rencontre afin de partir en balade. Une fois le regroupement fait, nous partons le long des allées Forain-François Verdier et déambulons à travers la brocante qui y est installée.

img_9364

img_3081

img_9368

Nous arrivons au square Boulingrin, le grand rond où les toulousains, viennent « chiler », jouer, pique-niquer entre amis ou en famille… les couleurs de l’automne pointent timidement le bout de leur nez, le soleil nous offre encore ses chauds rayons.

img_3083

img_3090

Nous empruntons la passerelle qui nous mène au jardin des plantes, poumons de verdure en centre ville. Nous contournons ensuite le Muséum de Toulouse et remontons maintenant les allées Jules Guesdes, ancien parking, qui depuis quelques années ont laissées place au tram, piste cyclable et grands trottoirs.

img_3092

img_3094

img_3096

img_3100

Nous terminons l’après midi autour d’un verre, le temps se gâte, le temps de reprendre le métro et d’observer encore quelques de belles couleurs a travers les nuages.

img_9382

img_9384

 

Un Soir d’été… à Montech

Avec cette chaleur, nous nous tenons à l’abris pendant la journée. Pas possible de faire des activités en extérieur sans risquer la déshydratation !!!

img_2486

Alors le soir, il faut profiter de la baisse des températures pour décharger leurs batteries 😉

img_2491

Nous sommes allés au bord du canal, à Montech. Situé à moins de 15 minutes de notre maison actuelle, nous aimons flâné au fil des écluses.

img_2494

img_2500

Nous avons observé Jules et Adam prendre leur temps au calme…

img_2487

img_2501

Nous avons pu profiter d’un couché de soleil magnifique.

img_2496

A Montech, en plus du Canal Latéral, il y a le canal de Montech qui permet de faire la liaison avec Montauban.
img_2488

Les cheminées de la papeterie en activité entre 1857 et 1968. Plus d’infos sur ce villageimg_2502

Les enfants, ont terminé par une session de cache-cache à proximité des jeux dans la pénombre qui pointait le bout de son nez.

Occitanie #5 Le long de l’Aveyron en Tarn et Garonne

IMG_9992.jpgDimanche 18 février 2018, nous avons décidé, avec Anthony de faire découvrir à nos petits mecs deux des plus beaux villages du Tarn-et-Garonne à la limite du Tarn. On commence donc par Bruniquel, petite cité médiévale connue pour avoir été une partie du décor du film « Le Vieux Fusil » avec Romy Shneider et Philippe Noiret. Cette cité du Quercy, a comme particularité d’avoir deux châteaux, construits l’un à côté de l’autre par deux familles rivales. Il était donc important pour nos enfants et nous même de les visiter et d’en apprendre davantage sur leur histoire. Le château le plus récent est dans un état qui nécessite d’importantes restaurations car laissé à l’abandon depuis la fin du XVIIIème siècle.

IMG_0061En ce qui concerne le château le plus ancien, il était encore habité occasionnellement jusqu’en 1980. Il possède de belles salles encore en bon état grâce eux restaurations effectuées. Dans deux d’entre elles, nous avons pu admirer une exposition sur la taille de pierre et sur les vestiges préhistoriques découverts dans les grottes proches de Bruniquel. De son balcon nous avons pu profiter d’une vue imprenable sur les vallées de l’Aveyron et de la Vère.

IMG_9998Ensuite nous sommes sorties de l’enceinte des châteaux pour nous promener dans le jardin attenant, où les garçons se sont bien amusés. Malgré la saison hivernale, nous l’avons trouvé très beau. Il était très agréable et reposant de se promener dans ses allées. De ce jardin, nous avons pu observer les deux châteaux sous un angle différent.

IMG_9984Nous nous sommes ensuite promenés dans les rues piétonnes pavées de la petite cité afin d’admirer ses maisons de pierres typiques et ses quelques maisons à colombage.

C’était une agréable visite que nous recommandons de faire avant la forte affluence des vacances d’été.

Après Bruniquel, direction Saint-Antonin de Noble Val.

IMG_0027

Nous avons pris le parti de rejoindre cette ville par la « Route de la Corniche » afin de profiter d’un beau point de vue sur les Gorges de l’Aveyron.

IMG_0050Arrivés à Saint-Antonin, nous nous sommes laissés guidé au grès des ruelles que l’on croisait. Nous avons longé les anciennes tanneries de la ville qui ont été joliment conservées. Nous avons visité son église, nous sommes passés devant le couvent, qui aujourd’hui abrite l’hôtel de ville puis nous nous sommes orientés vers la Halle qui est entourée de maisons typiques et de la Maison Romane et de sa Tour. Nous avons là-aussi adorer flâner dans les étroites ruelles pour le plaisir au gré de nos envies.

En quittant Saint-Antonin, nous sommes allés profiter de plusieurs points de vue. Nous avons commencé par le Panorama du Roc d’Anglars pour une vue imprenable sur la vallée et le village de Saint Antonin Noble Val, puis par le point de vue du « Cirque de Bône » afin d’admirer les méandres de l’Aveyron et ses falaises.

Saint-Antonin Noble Val et Bruniquel sont des villages que nous connaissions avec Anthony et que nous avions adoré visiter. Nous voulions absolument les faire connaitre à nos enfants c’est chose faite. Ils sont ravis de la journée qu’ils ont passé dans ce petit coin du Tarn et Garonne et des découvertes qu’ils ont pu y faire.

Nos photos de cette journée

Occitanie #4 Millau et son Viaduc

Samedi 3 février 2018, direction l’Aveyron pour aller voir des 4X4. Des pistes se dessinent dans le choix de notre véhicule dans le cadre de notre départ. Vous en saurez plus dans quelques temps…

Nous en profitons pour passer le week-end à Millau, petite ville que nous avons adorée visité, il y a quelques années. Mais avant toute chose nous devions nous arrêter à Roquefort ! Pour celles et ceux qui nous connaissent ils ne seront pas vraiment étonnés, vu notre goût prononcé pour le fromage. C’était agréable de nous y rendre hors période touristique et prendre le temps de déguster et de discuter avec la personne à l’accueil de la maison Papillon.

Nos emplettes faites en route pour Millau avec quelques flocons de neige. C’est toujours impressionnant d’arrivée sur Millau en passant sous le célèbre et majestueux Viaduc, qui est un plus significatif à la ville et ses alentours. Nous avons déambulé dans les rues piétonnes, en passant par le beffroi (malheureusement fermé à cette période), la place des halles, l’église Notre Dame de l’Espinasse puis la place Maréchal Foch pour aller au Musée de Millau et des Grands Causses, musée gratuit tous les premiers samedis du mois ça tombait bien.

cee044a3-2d0b-4799-8f10-6934be9c6c56-2Nous avons pu contempler 4 expositions de qualités sur : la Préhistoire, les vestiges de la période gallo romaine des Grands Causses, la Ganterie et l’exposition temporaire « cent titres » de Mathilde Poulanges. Les garçons comme nous, ont adoré cet endroit, nous avons découvert un musée à taille humaine avec de belles expositions qui nous ont faites rêver et dans un lieu lui même rempli d’histoire : l’Hôtel de Pégayrolles. Musée de Millau

Après 2 heures de visites, nous avions besoin de nous poser pour boire quelque chose de chaud. Nous avions repéré quelques heures plus tôt, le « il Cafetino ». Nous avons été accueillies avec le sourire dans dans des locaux chaleureux et colorées. Nous vous recommandons de vous y arrêter pour déguster leurs Mokaccino, chocolat viennois, entre autres…

Après ce bel après-midi de découverte, nous sommes retournés à notre véhicule pour aller prendre nos quartiers dans le gîte que nous avions réservé : Gîte L’Escale à Millau. Stéphane, notre hôte nous a réservé un accueil chaleureux et bienveillant. Nous avons passé un agréable moment dans ce gîte joliment décoré avec une magnifique vue dès le réveil.

e3fad792-c400-4d74-9f90-a8bc084a0bc5-1Dimanche 4 février, nous nous levons avec de belles éclaircies et voulons profiter de cet ensoleillement, pour prendre de la hauteur et avoir une vue imprenable sur Millau et son Viaduc. Après avoir quitter notre gîte, nous nous sommes donc dirigés vers le Puncho d’Agast. Nous y avons trouvé biche, vautours, neige et coureurs matinaux. Ce fut un réel plaisir de découvrir cette vue, contempler la nature et faire des photos.

IMG_9948

Après ce beau moment, nous nous sommes orientés vers le centre-ville pour aller prendre notre déjeuner dans un restaurant conseillé par notre hôte : « la Mangeoire ».

Encore une fois, nous avons reçu un bel accueil avec nos enfants. Ils n’ont pas hésité à faire un petit changement dans leur menu pour satisfaire les envies de nos petits mecs. Le lieu était magnifique avec ses pierres apparentes, sa décoration recherchées. La cuisine était à la hauteur de nos espérances. Rien à dire à part que vous pouvez-y aller les yeux fermés. Restaurant La Mangeoire

03afb09f-ffd7-4da1-a3a5-d4104fbf80a7-1Afin de digérer notre repas, nous sommes allés nous dégourdir les jambes au bord du Tarn où nous avions repéré des jeux pour les garçons. Après 2 heures à tables au restaurant sans bouger, il fallait bien ça. Avant de nous arrêter au jeux nous nous sommes promener jusqu’au pont Lerouge. Les garçons ont pu observer canards, cygnes et oies. Nos amis des animaux étaient ravies.

Retour vers les jeux, pour que les garçons finissent de se défouler avant notre départ.

Cependant, nous ne pouvions quitter Millau sans observer une dernière fois le viaduc des hauteurs et voir les parapentes sauter. Nous avons donc été sur l’aire de décollage des parapentes de Brunas.

Pour les amoureux de la nature et du dépaysement, nous vous recommandons Millau car c’est une ville accueillante entourée de massifs et de forêts où il est agréable de se promener.

Pour voir plus de photos, c’est ICI

 

Occitanie #3 : Cahors Capitale Historique du Quercy

IMG_9668.CR2Samedi 27 janvier 2018, nous sommes allés visiter la jolie ville de Cahors, préfecture du

Lot, capitale historique du Quercy. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette ville à taille humaine qui bénéficie du label « ville d’art et d’histoire » grâce à ses nombreux monuments.

 

Dès notre arrivée, nous avons été IMG_9756.CR2séduits par les belles façades, sa rue principale animée, le boulevard Léon Gambetta qui délimite le côté historique de la ville du côté moderne. Nous avons aimé nous promener dans Cahors car au détour des étroites ruelles piétonnes nous avons découvert des maisons typiques à colombage, la majestueuse Cathédrale Saint-Etienne avec un intérieur d’une incroyable richesse, son cloître, de toutIMG_9662.CR2 petits jardins comme celui du « dragon et de la sorcière », de jolies églises, des bâtiments faits pour certains de briques rouges, pour d’autres de pierre blanche du Quercy. Cette ville est imprégnée des personnages célèbres cadurcien comme Léon Gambetta, le pape Jean XXII pour les plus connues.

 

Nous nous sommes éloignésIMG_9740.CR2 du centre-ville en passant par la place François Mitterrand avec ses jets d’eau, nous avons longé les allées Fénelon jusqu’au square Jouvenel pour nous nous sommes dirigés vers le Lot et le fameux Pont fortifié Valentré, appelé aussi Pont du Diable. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de IMG_9723.CR2l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Lorsque nous sommes montés sur ce pont nous avons apprécié la vue sur le Lot et sur la ville.

Pour retourner au centre-ville nous avons emprunté un passage sous la voie ferrée, puis découverts les différents lycées de la ville qui ont pour enceinte de beaux bâtiments. De retour Boulevard Gambetta nous nous sommes laissés charmés par les façades colorées des maisons de villes, le square du tribunal de grande instance et nous sommes retournés à notre point de départ, la Tour Jean XXII.

 

 

Nous avons aimé l’ambiance amicale, chaleureuse et joyeuse qui règne à Cahors. On sent la fierté de ses habitants pour leur ville.

Bon à savoir !

Tous les samedis à partir de 14H, tous les parkings de la ville sont gratuits ce qui permet d’avoir un centre-ville dynamique et animé.

Occitanie #1 – Albi La Ville Rouge

Jeudi 5 janvier, nous partons direction Albi pour faire découvrir cette ville à taille humaine à nos petits mecs.

ALBI est la préfecture du Tarn, elle se trouve à environ 1H30 de chez nous.

Arrivés à ALBI, nous trouvons un parking gratuit (Parking le Lude) à moins d’1km du centre-ville historique de la ville.

Allez, c’est parti pour une demi-journée de découverte. Nous commençons par le Parc Rochegude qui se situe dans le quartier des Cordeliers. Ce parc a été classé jardin remarquable en 2010. Nous l’avons trouvé très agréable à découvrir avec ses petites cascades, son île aux oiseaux, ses ponts aux rambardes en fer forgé et ses arbres majestueux.

IMG_9160

Puis nous nous sommes orientés vers le centre de la ville en passant à côté du Grand Théâtre des Cordeliers et par les rues piétonnes du centre-ville jusqu’à la Cathédrale Sainte-Cécile, monument imposant et majestueux. L’intérieur est tout simplement magnifique de part les détails des fresques, de l’éclairage apporté par les vitraux et de l’impressionnant orgue qui trône en hauteur au-dessus de l’autel.

IMG_9205

A la sortie de la Cathédrale, nous avons contourné celle-ci pour aller découvrir le Palais de la Berbie et son jardin. Nous avons commencé par le jardin où nous avons pu profiter d’une vue panoramique sur le Tarn et le Pont Vieux.

IMG_9227

Ensuite, direction le Palais de la Berbie qui abrite le Musée Toulouse-Lautrec. Nous avons beaucoup aimé cet endroit, les enfants aussi, grâce aux fascicules fournies à l’entrée pour les amener, par le jeux, à s’intéresser aux œuvres de l’artiste. Nous le recommandons pour la qualité de l’exposition et pour le Palais en lui-même.

Une fois la visite du Musée terminée, il était grand temps pour les garçons de manger une bonne crêpe. Nous nous sommes laissé tenter par le « Petit Voisin Bis » où nous avons été accueillis avec un grand sourire. Les crêpes étaient deux fois moins chères que les salons de thé d’à côté et avec un café à 1€. Ouvert depuis la semaine dernière n’hésitez pas à y aller.

Après ce petit goûter bien mérité, direction les rues commerçantes. Nous nous sommes arrêtés à la Collégiale de Saint-Salvy et son cloître puis nous avons continué à flâner jusqu’à la Place du Vigan, place animée et agréable avec ses brasseries, ses jets d’eau et son carrousel.

Nous avons terminé cette balade par le jardin national où il fait bon de se poser quelques instants pour regarder les diverses fontaines qui s’y trouvent.

IMG_9249